Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ronds points en fête
  • : Ronds points de France remarquables qui agrémentent nos routes... et nous font tourner la tête...
  • Contact

Etranger

Recherche

C'est aussi chez moi !

  Au fil des routes, les ronds points sont en fête. J'avais déjà fait un article sur ces giratoires qui ont leur personnalité.  

Nos balades en camping-car nous permettent de découvrir l'originalité de ces ronds points qui se multiplient de plus en plus au fil de notre route et agrémentent notre circuit.

 

Pour rendre ce blog un peu plus vivant je vous propose, de vous faire participer en publiant les photos des ronds points que vous rencontrerez au fil de votre chemin. Ils doivent être originaux, par une recherche décorative, ou une particularité régionale. Les ronds points avec un peu de pelouse, deux arbres et quelques fleurs sont banals et n'ont aucun intérêt. 

 

Vous pouvez m'envoyer vos photos à l'adresse suivante : rondpoint33@gmail.com en précisant bien le lieu (ville, département et leur petite histoire le cas échéant) où elle a été prise. Je la publierai dès que possible en précisant le nom de son auteur et le lien de son blog si vous en avez un. Même si n'avez pas de blog, votre contribution est la bienvenue.

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 00:21

L’Hôpital des Pèlerins fut bâti en 1150 et 1180 par Geoffroy III de Pons pour le salut de son âme, celle de ses parents et pour les pauvres de Jésus. 
Situé sur le “Grand Chemin” (la route de Saint Jacques de Compostelle) l’Hôpital des Pèlerins est cité par Aimerie Picaud au XIIIème siècle, comme “une halte sûre et pacifique”.
Dans la Salle des Malades et des Pèlerins, les pèlerins pouvaient s’y reposer une nuit avec comme pitance un pain et une chopine de vin. Bien vite ce lieu d’asile devint une halte appréciée sur la dangereuse route menant à Saint Jacques de Compostelle.
A travers les siècles, l’Hôpital a pu maintenir tant bien que mal ses missions charitables. De cet établissement unique en France, il ne reste de nos jours que la grande salle des malades, le porche et sa voûte récemment restaurés. 
Un jardin médiéval a été implanté à l’emplacement même du jardin du XIIIème siècle, jardin qui fournissait les simples pour les soins.

Toutes ces explications préalables pour comprendre la présence insolite de ces statues de pèlerins sur ce rond-point : 
- d’abord elles évoquent le passé de la ville, 
- ensuite, elles semblent se diriger vers cet établissement d’accueil, comme autrefois, symbolisant ainsi la tradition d‘hospitalité de Pons.

Pons

 

Photo de ma maman...

Partager cet article
Repost0

commentaires